SilenceS de motS

J’entends les gouttes de pluie couler sur les feuilles
Car les larmes du ciel sont impossibles à retenir

J’entends le murmure de vos pensées
Car vos yeux ne savent pas faire silence

J’entends le vent pousser les nuages vers la mer
Car la tempête approche

J’entends les pleurs étouffés, les larmes retenues
Car parfois les mots douloureux sortent mieux par les yeux

Quand le matin je ne dors pas
Quand la nuit le sommeil me fuit
Quand une masse envahit ma poitrine

Quand enfin les mots se dessinent sur la feuille
L’esprit retrouve un moment de calme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*